L’avenir est dans le rétro…

Posted on 29 août 2012

0


Je pique ce titre à Eva Joly. Bien oui, je l’aime bien la dame. Je ne sais pas si elle aurait fait une bonne présidente, mais au moins, elle pratique un français comme j’aime à l’entendre – n’en déplaise à certains crétins qui moquent son accent norvégien. 

Tiens, à propos d’Arnaud Montebourg et de son nucléaire de l’avenir, elle nous dit qu’il voit l’avenir dans le rétroviseur, le monsieur. J’en connais qui auraient dit qu’il nous le met dans le c…l, l’avenir, ce qui eut été nettement moins poli.

Oui, l’avenir justement. Si je ne m’abuse le slogan de campagne de nos braves socialistes (et moi je suis éléphant rose) était « le changement c’est maintenant ». J’ai déjà parlé du ridicule de cette formule, parce que maintenant, c’est maintenant ! Et ce n’est pas demain, merdre alors !

Et bien si, aujourd’hui, maintenant ce n’est pas maintenant, mais peut-être demain ou après demain, pour nos chers socialistes (et moi je suis papillon rose). Vous y comprenez quelque chose, vous ? Avec ou sans accent norvégien. Et ce n’est pas moi qui l’invente, c’est de Laurent Fabius, selon qui le changement, « ça met du temps ». CQFD maintenant, c’était maintenant hier, mais si tu le regardes dans le rétroviseur d’hier, maintenant, c’est plus tard, dans le temps.

Il faut toujours un temps de réaction, comme on dit.

Et on peut le constater tous les jours que le changement il prend du temps. 6 centimes de moins sur le litre d’essence, et juste pour peu de temps…

Ouais, ça va lui faire une belle jambe à ton scooter. Qu’elle dit ma chatte. Avec tes 6 centimes d’éconocroques par litre, dans un siècle ou deux, tu pourras peut-être t’en acheter un neuf. Enfin, si tu n’es pas délocalisé d’ici là.

Tu peux le dire. Et lorsque le changement prend le temps en sens inverse (ou qu’on le voit dans le rétroviseur), cela nous donne, par exemple, une politique anti-Roms encore plus farouche que sous Filou 1er.

Notre brave Sarkozy II, dénommé aussi le valseur, a décidé, semble-t-il, de battre les records de ses prédécesseurs, encore 180 Roms expulsés mardi d’un campement, après les 71 virés de lundi. A ce rythme, d’ici peu, ce ne sont plus des charters qu’il va falloir  affréter, mais des avions cargos ! 

Et Nounours 1er, qu’est-ce qu’il dit ?

Ben rien ! Il laisse faire ! Rien à secouer des Roms, pour Nounours 1er, il doit préférer s’occuper de sa tweeteuse. Il devrait se mettre au tweetage lui aussi, cela ferait peut-être avancer le changement.

Ouais ! Il paraît que selon les Ricains, le cannabis est mauvais pour le cerveau. Ca lui ralentit la comprenette. Ils ont dû sacrément fumer le parquet, nos socialos.

Et toi, tu n’as jamais fumé la moquette ! C’est pourtant pas pour cela qu’ils te dérangent les Roms. Ni que tu te perds dans le maintenant et le demain, ou que tu conjugues l’avenir au passé décomposé.

Certes, je rectifie donc, ils ont dû abuser de la fixette.

Bon, je ne vais pas répéter ce que j’ai dit avant-hier. Mais après le zorro de la gauche caviar, c’est maintenant son sapin (de noël, ou de cercueil, allez savoir) qui nous prône le nucléaire. Il a dû regarder dans l’autre rétroviseur.

Et Miss Duflot, ta députée qu’est pas députée, mais ministre du logement écologique, quoi qu’elle en dit des expulsions de Roms et du nucléaire de l’avenir.

Ben, pas grand chose, elle est plus ministre qu’écolo, aujourd’hui. Elle dit que ce sont les actes qui comptent.

Mouais, si les actes en matière de nucléaire sont les mêmes qu’en ce qui concerne les Roms, on va construire plein de Fukushima partout !

Tiens, cela me fait encore penser à un truc. Pourquoi qu’ils n’ont pas nommé José Bové, le chasseur d’OGM et de loups à un ministère de je ne sais quoi;

Disons un ministère de la moustache.

Pourquoi pas, ou du rasoir. Sur qu’avec le changement vu par l’oeil du rétroviseur, il aurait fini par devenir pro OGM. 

Bon pro loups, je ne sais pas, il faut (avoir un minimum de cervelle, pardon) savoir écouter les loups pour les aimer.

Bref, je digresse encore et encore. Revenons à nos valseuses et au sort des Roms en France actuellement. Alors que notre gouvernement vient de se fendre d’une jolie circulaire se terminant ainsi,

« C’est la mobilisation de l’ensemble des partenaires et des moyens de chacun, intervenant le plus en amont possible, qui permettra d’identifier et de mettre en oeuvre les solutions  d’insertion les plus adéquates, dans un double objectif de fermeté en matière de sécurité et d’humanité dans les prise en charge des personnes. »

On peut vraiment se demander où  cesse la fermeté et où commence l’humanité lorsque l’on apprend qu’aujourd’hui encore, environ 500 personnes ont été évacuées d’un campement en Seine Saint-Denis.

Si je compte bien, 71 + 180 + 500 = 751 en trois jours. Doivent avoir les boules, les Guéant, Hortefeux et autres boutes en train de l’UMP. Ils n’ont jamais abattu autant de boulot aussi vite.

 

Publicités
Tagué: ,
Posted in: Raz-le-bol