Bye bye Bao Bao

Posted on 31 août 2012

0


Bao Bao est mort mercredi au zoo de Berlin, il avait 34 ans le panda. C’était le plus vieux monsieur panda du monde, enfin parmi ceux dont on connaissait l’âge. Devait pas trop aimer les zoos, monsieur panda, ou il était un peu pédé sur les bords, trois dames pandas qu’on lui a présenté, Tjen Tjen, Ming Ming et Yan Yan. Ben non, pas de bébé panda.

Bref, ce n’est pas le sujet du jour. Non, je me suis toujours demandé pourquoi certaines personnes s’étaient collées l’étiquette du parti socialiste sur la tête, alors qu’ils n’ont de « socialiste » que les « s » (oui, je sais, c’est méchant) et qu’ils ou elles feraient très bonne figure à l’UMP.

Et je ne parle pas aujourd’hui de notre brave ministre des volailles.

Tel Filou Ier, Mister Valls alias Sarkozy II, ne doit penser qu’à une seule chose en se brossant les dents le matin et en contemplant l’étincelle d’émail diamant… « et si c’était moi le prochain. »

 

Non, je veux parler d’une certaine sénatrice et maire d’une parcelle de Marseille qui, il y a quelques jours, voulait envoyer la troupe militaire contre les voyous de son quartier.

M’étant dit que cette dame avait la pensette aussi affutée qu’un pinceau de plâtrier, je n’avais même pas relevé l’ineptie. Mais dans Libé, ce matin, j’ai lu que la dame avait eu une pensée encore plus lumineuse, celle de créer un service militaire pour les jeunes déscolarisés, et que cette proposition est du goût de la porte parole du gouvernement.

Bon, je n’ai jamais caché mon aversion profonde et systémique pour tout ce qui porte un uniforme comme d’autres portent leur cervelle et qui l’accompagnent d’une arme en guise de bite. Ce n’est pas le sujet non plus.

Ils sont légion les éons (oui, cela change un peu) disaient les romains. Et chez nous, il y a (ou il y avait, je ne suis pas un spécialiste des choses militaires) un truc du nom de légion étrangère qui a (ou avait) pour renommée (à moins que ce ne soit encore une légende) d’être assez peu regardante dans le choix de ses oilles, allant jusqu’à accepter les oies sauvages souhaitant échapper à la justice.

Je ne sais pas si cette sublime pratique militaire subsiste encore, mais si tel est le cas, il n’y a qu’à les y enrôler d’office, les trublions du scolaire et nommer madame la sénatrice légionnaire en chef – à moins qu’elle n’ait elle aussi l’intention de siéger dans les cabinets de Sarkozy II dit le valseur.

 

Un ami me faisait l’autre jour un long exposé sur la parentelle entre les dindes et certaines femmes. J’ai failli lui répondre qu’il y avait aussi une très nette parenté entre le dindon et certains hommes. Je me suis retenu pour ne pas compromettre cette amitié, mais je l’ai néanmoins pensé très fort.

Ouais… Je préfère penser à Bao Bao…

Advertisements
Tagué: ,
Posted in: Raz-le-bol