Un petit pas pour l’homme…

Posted on 7 septembre 2012

0


Ouais, un petit pas pour l’homme et un grand retour en arrière… La rumeur circule depuis quelques jours, notre brave gouvernement socialiste ne sait plus s’il doit taxer les riches. Même un tout petit peu. Un petit peu aussi significatif que la baisse du prix de l’essence ! Il paraît en effet que le socialisme aujourd’hui, consiste à ajuster au fur et à mesure, dixit Jean-Christophe Cambadélis.

Bien oui quoi, si l’on taxe les riches, nos footeux vont aller jouer en Allemagne. Qu’elle dit ma chatte. Et le patron de ton pinard préféré va émigrer en Chine. D’ailleurs, c’est pour cela que les chinois ont acheté le Gevray Chambertin, ils vont délocaliser les vignobles.

M’en fiche des footeux, et du Gevray Chambertin aussi. A plus de 25 euros la bouteille la moins chère, et qu’il te faut la garder 10 ans pour qu’elle soit buvable, tu crois qu’un smicard peut en boire tous les jours.

 

Tiens, selon l’INSEE le niveau de vie des français moyens à baissé de 0,5% en 2010 par rapport à 2009. Mais pas celui des riches. Pour les 5% des plus favorisés (ce qui représente quand même quelques millions de favorisés et encore plus en millions d’euros) il a augmenté de 1,3%.

Quant au taux de pauvreté, il atteint son plus haut niveau depuis 1997 avec 14,1%, soit 8,6 millions de personnes vivant avec moins de 964 euros mensuels, dont plus de la moitié avec moins de 781 euros.

Et le taux de pauvreté des enfants de moins de 18 ans bat tous les records, atteignant 19,6% en 2010.

Ces chiffres étant pour l’année 2010, cela ne s’est sans doute pas amélioré depuis.

Ceci-dit, ils sont chiants à l’INSEE, s’ils donnent le revenu moyen des français (1610 euros mensuels), le seuil de pauvreté et celui de très pauvreté, ils ne disent pas à partir de quelle somme l’on est sensé faire partie des 5% des plus favorisés, et moins encore des plus riches. A partir de 50.000 euros annuels, ou à partir d’un million.

Non, ils calculent en déciles qui saucissonnent la population en tranches de 10 %. Déciles qu’ils ont sorti d’une boîte à moustache qui si tu n’es pas mathématicien ou docteur de l’INSEE, tu n’y comprends rien.

Bref, c’est le bordel à l’INSEE, comme chez les socialistes où l’on ne sait plus combien de riches vont devoir payer des impôts supplémentaires. Si c’est à partir d’un million de revenu par an, de deux, ni même de quel revenu il s’agit, et si l’on doit compter les footeux et Johnny Hallyday parmi les riches. Ah non, Jojo, il paye ses impôts en Suisse.

Bon, selon l’économiste Thomas Piketty interviewé par Rue89, « C’est l’assiette la plus percée qu’on puisse imaginer. » Il ne parle pas de l’assiette des riches, mais de leur tranche d’impôts. Et en effet, tout le monde le sait, le français est tricheur – pour les UMPistes, c’étaient surtout les pauvres, les tricheurs – les footeux non, la preuve, ils perdent à chaque fois.

Mais nos braves socialistes semblent l’ignorer que le français triche, surtout avec ses impôts, et surtout quand il y a beaucoup d’argent en jeu. En général, les mecs qui ont du pognon à n’en plus savoir que faire, c’est qu’il savent le gérer leur fric, ou qu’ils ont de bon financiers pour cela. Ils ne vont quand même pas le filer aux impôts, non mais ! Ils trouveront toujours un truc ou une astuce pour le planquer.

Tiens, il paraît que plein de tableaux d’Andy Warhol vont être mis en vente. Il vont se vendre comme des petits pains. Bien oui, il n’y a pas d’impôts sur les oeuvres d’arts.

Bref, contrairement à ce que l’on pourrait penser, une boîte à moustaches n’est pas un truc où vous rangez vos moustaches le matin au réveil – ce qui serait bien utile à certains politiciens en leur évitant de se raser. Non, c’est un truc de ce genre, une sorte de boîte à pistons (sans jeu de mots) qui sert à l’INSEE à nous dire combien il y a de pauvres, mais jamais le nombre de riches.

 

Bon, j’ai quand même fini par trouver grâce à quoi.info. L’INSEE considère que vous êtes riche si votre revenu mensuel est supérieur à 2987 euros, et que vous êtes très riche s’il dépasse 4435 euros.

Mais avec de tels salaires, vous avez peu de chances de figurer dans le top 500 des plus grosses fortunes de France. Le ticket d’entrée y est de 60 millions d’euros. Avec 4435 euros mensuels, il vous faudra plus de 13.500 mois de turbin pour y parvenir. Je ne calcule même pas avec le smic ou le RSA.

Ouais, t’as raison, ça me filerait un peu trop la déprime.

Publicités
Posted in: Raz-le-bol