Le colbertisme participatif ?

Posted on 29 septembre 2012

0


Bla bla bla… et langue de bois !… Si tu ne comprends pas, donne ta langue au canard !

Bref, je viens d’écouter les derniers 3/4 d’heure de la causette qu’Arnaud Montebourg, notre brave ministre du viagra économique version française et ex apôtre de la démondialisation a donné il y a quelques jours sur Médiapart. Et…

Quoi ? J’ai bien fait de dormir ? Qu’elle demande ma chatte.

Bien oui, je dois dire que j’ai failli moi aussi.

 

En gros, je résume (la version complète n’étant disponible que sur abonnement à Médiapart). 

Je suis au gouvernement, qu’il dit, chic alors, j’y reste. Je ne suis pas toujours d’accord avec mes potes socialistes, mais pas grave, nous sommes une famille, et chacun a le droit de donner son avis. Et votre avis, c’est quoi ? Euheuh ??? Ben, il va falloir du temps, négocier et renégocier… Et caetera et moins encore… 

J’aurais mieux fait d’aller boire une chope au bistro du coin.

Le résumé est succinct certes !

Ah si, lorsqu’on lui a posé quelques questions qui dérangent. Il a tenté les mêmes méthodes que Filou 1er a appris chez les avocats. Répondre en reposant la question telle qu’elle l’arrange et contredise la question qui fâche.

Et pour finir, j’ai cru que j’avais oublié mon sonotone. Il s’est dit adepte d’un colbertisme participatif.

C’est quoi un colbert ? un canard ?

Non, un opportuniste guerroyeur et mercantile du temps de Louis XIV.

 

Et l’on s’étonne aujourd’hui que les salariés de PSA et de Ford manifestent au salon de la bagnole en voulant lui distribuer des cartons rouges, à notre brave ministre de la débandade économique ! Et que ce cher ministre, qui avait déclaré s’y rendre, au salon de l’auto, ait préféré s’exiler en Saône et Loire pour y compter les colverts !

Tiens, ce matin, on pouvait aussi lire dans Le Monde, l’interview d’un autre ministre, celui de l’économie déclinante qui, pour bien nous montrer qu’il avait des lettres, nous citait Keynes.

Quoi, l’était socialiste Keynes ? Et moi qui pensais que c’était le grand théoricien de ce capitalisme en déroute. Dis t’as vu, j’ai pas dit biroute.

Oui, un mec qui pensait qu’il fallait contrôler les patrons, la monnaie et les crédits, pour que le capitalisme fonctionne. Tu crois que…

 

Bref, il y a des choses plus importantes que les bla-bla et re-bla… Colbert était paraît-il un ami des arts. Notre colvert moderne le sera-t-il ?

A Paris comme ailleurs, de nombreux lieux de création sont menacés de fermeture, et parfois pour des raisons totalement stupides. C’est ainsi le cas du théâtre Paris-Villette que la ville de Paris, son unique financeur, voudrait remplacer par une salle de concert de jazz. Je n’ai strictement rien contre le jazz, mais ce ne sont pas les lieux qui manquent pour installer une salle de concert, plutôt que de fermer un lieu de création théâtrale contemporaine. Tiens, il y a plein d’églises vides, par exemple, et bientôt il y aura plein d’usines.

Je n’ai pas vérifié si notre brave ministre du viagra créatif a signé la pétition, elle est ici pour ceux qui le souhaitent 

Dis Tonton, le viagra, tu crois que c’est bon pour la révolution !

Publicités
Posted in: Merdialisation ?