Comme un string

Posted on 8 octobre 2012

1


J’ai laissé ma chatte seule ce weekend et en rentrant j’ai trouvé ce petit mot sur ma table, « comment fait-on pour ne pas devenir con en vieillissant ? » Je me suis immédiatement dit, « ça y est elle fait la gueule, elle a voulu me vexer ! »

Bien non, elle s’est pointée toute ronronnante à me faire des gros câlins. Faut dire que je lui avais expliqué que je n’allais pas à une partie de chasse, que je n’avais jamais chassé de ma vie. Non, j’allais juste faire du tri dans les affaires que ma soeur avait laissé avant sa dernière ballade au cimetière – tiens, ça lui aurait fait plaisir que je déconne là-dessus à son enterrement, ma frangine, elle aimait bien mon humour de chiottes.

Bref, lorsque je laisse ma chatte toute seule, je lui allume la télé. Elle me raconte ensuite ce qu’elle a vu, et ça lui évite de s’emmerder et de pisser sur le fauteuil pour me dire « mon salaud, tu m’as laissée, tu va voir la gueule de tes fesses quand tu vas t’asseoir ! »

Ce weekend, elle m’a demandé de lui mettre Arte. Je l’avais pourtant prévenue, « attention, tu vas t’emmerder avec Arte le weekend. Entre un documentaire sur le cimetière des éléphants, un autre sur les moines tibétains, un concert de musique baroque où tu vois des musiciens qui s’ennuient à mourir, une émission sur la cuisine napolitaine, et un film que même le porno sans décodeur de Canal, c’est plus facile à comprendre, tu vas te faire chier ! »

« C’est pas grave. » Qu’elle m’a dit. « Laisse-moi ton ordinateur ouvert, si Arte m’ennuie. »

Arte ne l’ayant en effet pas passionnée, sauf un documentaire sur les oies sauvages, m’a-t-elle dit, elle s’est donc collée sur mon ordinateur à éplucher la biographie de nos politiciens de gauche. Et voilà son résumé :

« comment fait-on pour ne pas devenir con en vieillissant ? »

Je lui ai dit, « tu sais, il n’y a pas d’âge pour être con. »

« Ouais, mais une bonne partie des politiciens de gauche ont débuté à l’extrême gauche pour finir à l’extrême droite de la gauche. »

 

J’avoue que je n’ai rien trouvé à répondre. Allez donc faire comprendre à une chatte que beaucoup ne se collent un label politique que par pur opportunisme.

« Ben si, je sais ce que c’est que l’opportunisme. C’est penser à sa tronche et se foutre de la gueule des autres. » Qu’elle m’a dit.

Oui, mais tu sais, à l’UMP beaucoup ont commencé à l’extrême droite, avant de se blanchir comme des cygnes.

« M’en fiche de la droite, au moins, ils ne font pas semblant d’être à gauche, puis ils sont décomplexés aujourd’hui, font même dans l’antiracisme anti-blancs. Et puis il y a aussi des cygnes albinos qui sont noirs. »

Et des cygnes rouges, tu crois que cela existe ?

« Non, des flamands ou des belges, peut-être. Bon, je te prends un exemple, et même pas chez les roses. Dany le Rouge, celui qui après avoir mené mai 68 s’est repeint en vert pour se faire politiquement correct.

« Bref, tu sais que demain les socialisss vont voter le traité européen d’austérité concocté par Filou 1er et sa copine Filoute allemande. »

« Tu sais aussi que ce traité va nous coller encore plus dans la merde et réduisant le budget de l’Etat et tout ce qui va avec, éducation, santé, culture… bon pour les militaires et les flics, on s’en fout. »

« Tu sais encore que pour réduire ce budget, c’est évidemment dans tes poches que l’on va ponctionner, pas dans celles des riches. »

« Et tu sais également qu’il ne servira strictement à rien ce foutu traité, parce que quand les chinois s’éveilleront, coucou c’est nous ! Et bonjour l’Europe, allez voir ailleurs ! »

« Et bien Dany le Rouge qui s’est repeint en vert, il est pour ce traité de filous et, tout comme les socialisss, il enrage que certains n’en veulent pas de cette Europe du fric. Et il s’est même fendu d’une tribune dans le NouvelObs pour nous dire que « ni le traité ni l’austérité ne sont les causes de la crise. »

Si c’est pour nous sortir de telles platitudes qu’il s’est fendu, il aurait pu ranger sa hache. On le sait que ni l’austérité ni le traité ne sont les causes de la crise, et évidemment, puisqu’ils viennent après. Les causeurs de crises, ce sont ceux qui tirent les manettes du toujours plus de pognon à n’importe quel prix et sans le moindre discernement. Mais ceux-là, on sait aussi que ni le traité, ni l’austérité, ne les toucheront…

« Tu as tout pigé, et CQFD comme on dit en chinois, ni le traité ni l’austérité ne nous sortiront de la crise. D’où je repose ma question :

comment fait-on pour ne pas devenir con en vieillissant ?

Et dis-moi, c’est quoi ton histoire de string ? »

Bien, c’est le truc que je vais devoir me mettre en guise de culotte bientôt si l’on continue de nous austériser. Je vais devoir me tailler deux slips dans un seul pour faire économique.

Dis Tonton, c’est pas plus économique la révolution !

 

 
Advertisements
Posted in: Raz-le-bol