Nonisme versus crétinisme

Posted on 9 octobre 2012

0


Me sentant bien plus citoyen du monde que Français, j’ai toujours considéré les frontières comme des abstractions dont, personnellement, je n’ai rien à secouer. Evidemment donc, je suis pour l’ouverture et la construction d’une Europe destinée à en faire péter au moins quelques unes. 

Mais le constat est simple, l’Union Européenne n’a rien fait d’autre que de supprimer les frontières du fric, et de nous enfoncer de plus en plus profondément dans un capitalisme de spéculation effrénée que, pour faire joli, l’on appelle aujourd’hui « néo-libéralisme ».

 

Capitalisme frénétique que personne ne sait réguler, pas même ceux qui en profitent, tant sa seule logique est celle du gain immédiat et du je m’en fiche du reste. Et je m’en fiche surtout de ceux que je laisse tomber sur le carreau.

« Tu ne confonds pas avec une colique frénétique ? » Qu’elle demande ma chatte.

Il y a de ça, mais pour la colique, on dit néphrétique, et en général elle provient d’un calcul mal placé.

« Ben, le capitalisme aussi ! »

En effet, le calcul du capitalisme est si mal placé aujourd’hui, qu’à force de laisser le monde s’enfoncer dans la merde, d’ici quelques années – si la planète ne pète pas d’ici-là – nos capitalistes ne trouveront plus un clampin pour fabriquer leur yachts. Même pas un chinois, et pas un nègre pour pondre leurs bouquins sans intérêt.

« Z’iront chercher nos cousins les singes ! »

Ouais, ils en seraient bien capables. Mais pour cela, il faudrait qu’ils ne s’éteignent pas avant, nos cousins.

Bref, lorsque l’on dit non à cette Europe du fric et que l’on répète et répète encore, jusqu’à radoter, que du fric il y en a, mais que ce n’est pas dans les poches des pauvres qu’on va le trouver, mais en coupant les bourses des riches, l’on est qualifié de « noniste » aujourd’hui.

Je ne sais pas quel est le crétin qui a mis ce terme à la mode, mais il (ou elle) aurait aussi pu mettre au goût du jour le « ouisme ».

« Et tu ajouterais que le ouisme est synonyme de crétinisme. »

Oui, et le ouiouiste béat est encore plus crétiniste, surtout s’il croit que c’est en austérisant et paupérisant le monde qu’il va s’enrichir longtemps.

Bon, noniste, cela ne veut strictement rien dire, et ce n’est même pas dans mon Larousse. Par contre, il y a nonius qui est une échelle formée de parallèles équidistantes sur lesquelles des obliques déterminent des fractions très petites de l’unité. Vous y comprenez quelque chose au nonius ?

Moi non, mais que l’on va se faire ratisser par ce traité européen, ça oui. Et que l’on va bientôt se retrouver le cul par terre en bas de l’échelle, ça c’est sûr.

Advertisements
Tagué:
Posted in: Merdialisation ?