En guise de haïku…

Posted on 9 novembre 2012

0


En guise de haïku à deux balles et en vitesse

 

Le temps est moche comme une huitre,

fermée, elle ressemble à un vulgaire caillou,

ouverte, à un crachat de tuberculeux,

et l’on y trouve rarement des perles.

 

Quoi, c’est fini, l’optimisme béat. Qu’elle demande ma chatte.

 Non, c’est juste une pose.

Advertisements
Posted in: Bof Bof...