Dans les roses…

Posted on 13 janvier 2013

0


lgjmp72

C’est la guerre ! Et pourtant des milliers de glandus (et je suis sympathique) ont pris d’assaut les rues de Paris et de Navarre pour manifester contre la mariage homosexuel. Qu’est-ce que cela peut bien leur faire à ces tordus de la morale. C’est à se demander comment ils font des mômes. Ils attendent le passage des cigognes ? Ils vont les chercher dans les choux ou dans les roses ?

Bon, parlons donc de notre proche cousin le bonobo avec qui nous partageons 98% de nos gènes. Lui, il ne va pas les faire dans les rosiers ses mouflets bonobos, et il ne s’en cache pas. Ni de ses moeurs sexuelles d’impénitent touche moi le zizi, zezette, et l’inverse. 

D’ailleurs, il affectionne aussi le zizi zizi ou le zezette zezette. Et cela ne semble pas leur faire de mal, puisque ce sont des animaux extrêmement sociables. Et que, contrairement aux humanoïdes, ils n’ont pas inventé la guerre, les généraux et la chair à canons.

Peuvent pas aller manifester contre la guerre, nos homophobes ? Qu’elle demande ma chatte.

Tiens, des chercheurs viennent même de découvrir que les bonobos préféraient manger en famille plutôt que de becqueter seuls.

Peuvent manifester pour la survie des bonobos, les pédophiles, pardon les homophobes.

Non, les pédophiles, ils les planquent dans leurs églises. Et ils y sont peut-être plus nombreux que les bonobos, parce qu’il n’en reste que quelques milliers de nos cousins singes, et essentiellement en République (très) démocratique du Congo où, précisément, lorsque qu’une guerre se termine, c’est parce qu’une autre a commencé.

Dis Tonton, tu crois qu’on ressortira la grande Veuve, le jour de la révolution !

Advertisements
Posted in: Raz-le-bol