Alerte rouge, risque de pluie de grenouilles

Posted on 26 janvier 2013

0


lgjmp72

Lorsque notre président socialice reçoit en son château Frigide Machin, représentante de l’homophobie (et des corniauds réunis, pardon, cela m’a échappé), et que notre gouvernement socialquoi laisse passer un salaire de 13 millions annuel et une maigre augmentation de 30 % au patron de Renault… on se demande vraiment de quoi est fait le lice de socialisss.

Peut-être qu’ils jouent au piston à coups lices. Qu’elle dit ma chatte mal réveillée.

Bref, je vous avais promis hier de parler des pluies de grenouilles.

Dans la Bible, une pluie de grenouilles est l’une des dix plaies dont dieu frappe les Egyptiens pour qu’ils laissent tranquille le peuple d’Israël. Si dieu a fait pleuvoir des grenouilles, c’est donc que cela doit exister.

D’ailleurs, il peut aussi pleuvoir des serpents, des souris, des crevettes, des poissons, ou des tourterelles – ce qui est plus commun, celles-ci se déplaçant en volant, de même que les puffins fuligineux et les carouges à épaulettes, qui peuvent tomber en pluie eux aussi.

Moi, j’aime bien les pluies de bestioles, cela met un peu de piment dans la vie. Quoi que les pluies de poissons ou de crevettes, s’ils ne sont pas cuits, cela pue autant qu’une cuisson de chou fleur. Les pluies d’éléphants roses, ce n’est pas mal aussi, mais il faut faire attention où c’qu’ils tombent – comme le disait Boris Vian à propos des bombes atomiques.

72jmp12avril2012_754b

Et moi, j’aime bien quand il pleut des souris.

Rendors-toi, sinon je fais pleuvoir des chiens.

Où en étais-je ? Ah oui, les pluies de bestioles, si elles sont attestées depuis le VIème siècle avant le titi Jésus, on ne sait toujours pas comment les expliquer.

Par le cou lice du piston, pourquoi pas !

Tu l’auras voulu ! Et toc, un clebs qui tombe du plafond.

Bref, outre la main de dieu, l’on a tenté de nombreuses explications à ces étranges phénomènes. 

L’une d’elles est que des bestioles naîtraient dans les cieux par génération spontanée, mais la Vierge Marie en ayant le monopole, cela n’a pas plu aux curés. 

Une autre est qu’il existerait quelque part au dessus de la terre une mer des Sargasses en laquelle aboutiraient (on ne sait trop comment) des êtres ou objets divers qui, de temps à autre et surtout par temps de pluie, retomberaient sur terre. Mais si l’on sait aujourd’hui qu’il existe bien une mer des Sargasses, elle est située dans l’océan Atlantique et elle constitue la plus vaste poubelle des mers. Or, nous n’avons encore jamais constaté de pluie de poubelles.

Ca ne va pas tarder.

Il ne t’a pas encore bouffé le clebs ?

Non, mais moi si !

Une encore est que ce soit un effet des extraterrestres qui, lassés parfois de se gausser des humains, leur balancent tout un tas de trucs sur la tronche. Mais personne n’a encore prouvé l’existence de grenouilles extraterrestres.

La plus plausible aujourd’hui est que ce soit l’effet de la pluie, tout simplement, qui, on ne sait trop pourquoi, ni comment, aspire des bestioles lorsqu’elle se forme pour les recracher sur nos têtes lorsqu’elle trombe. Mais on ne comprend pas pourquoi elle n’aspire ni ne recrache des pavés, qu’elle balancerait sur la tête de nos politiciens…

Bref, les pluies de grenouilles restent à ce jour inexpliquées, tout autant que les inepties de nos politicards.

Dis Tonton, une pluie de révolution, tu crois que c’est possible.

Publicités