Libérez-moi (il faut toujours une suite à une histoire sans fin)

Posted on 31 mars 2013

0


lgjmp72

« Libé se pose une grande question métaphysique, « Hollande (oui, le mec qu’est notre président, parait-il) est-il encore de gauche ? »

Et il faut bien dire que depuis que Libé est un journal de droite, on se demande pourquoi foutre ils se posent une telle question !

Personnellement, j’ai toujours eu tant de mal à différencier ma gauche de ma droite, que lorsque vous me dites, tournez à gauche, je vais droit dans le mur, et lorsque vous me dites, allez à droite, je vais direct dans le fossé – ce qui, au final, revient au même, puisque vous vous retrouvez à l’hôpital.

Mais pour Nounours 1er, je ne me suis jamais posé la question de savoir s’il était de gauche ou de droite, tant elle est aussi saugrenue que si je me demandais si mon centre est situé du côté de mon plexus solaire ou vers mon nexus lunaire, ou au cumulus de l’entre deux – et chaises, ajouterai-je. Ou, tiens, pourquoi pas, si mon centre est rectangulaire et que vous me demandiez aussi d’en calculer la circonférence.

Bref, pourquoi un journal qui fut de gauche – ou fût de bière – et devenu notoirement et ouvertement d’un droitisme néo-libéral, c’est à dire aussi bon chic bon genre que le Nouvel Obs et Le Figaro (pub gratuite) et pour ne pas parler des autres qui, de par le monde et en express nous font le point de la france foire pour un parisien qui se croit libéré, mais porte toute sa vie les échos des cris du coeur de sa croix, oh marianne – et j’arrête là que sinon j’y passe la journée – se pose une question aussi stupide que « Hollande est-il encore de gauche ? », je me le demande !

72jmp15avril2012_7981c

Autant le demander à un présentateur du journal de France Télévision qui, lorsque la gauche vient d’arriver au pouvoir semble être de gauche. Qui, lorsque la gauche décline, vire à droite. Qui, lorsque la droite revient au pouvoir, redevient ouvertement de droite. Et qui… Je peux la faire en sens inverse, mais cela deviendrait aussi fastidieux que l’écoute de son journal télévisé.

Bref, je me demande… ce qu’ils ont à se demander de telles niaiseries dont l’évidence saute tellement aux yeux que si Nounours 1er est de gauche – inutile de dire « encore » – moi, je passe ma vie à enculer des mouches – et pour avoir essayé, je puis vous affirmer que cela n’est pas facile.

Si encore, ils se demandaient si Filou 1er et ses sbires umpistes sont de gauche, on pourrait les excuser, se dire qu’ils ont forcé sur la coke en la mélangeant à leur café du matin. Et s’ils se demandaient si la marine nationale est de gauche, on serait certain que la coke ne fait pas bon ménage avec le café.

Mais de se demander si Hollande-Nounours est (« encore », oui, il faut le dire) de gauche, on en vient à penser qu’ils ont refilé tout le sucre au clebs, pour le remplacer par un mélange de coke et de je ne sais quoi d’encore plus psychédélique.

Et le « encore » vaut quand même le détour, parce que s’il le fut (ou fût de bière) un jour, c’est simplement que comme moi, il ne sait pas différencier sa gauche de sa droite, ce qui nous amène directement à l’hôpital – qui ne se moque pas de la charité, enfin presque pas. »

Telles étaient les réflexions de la cigale, toujours à la recherche du chemin du sens, lorsqu’elle quitta ma chatte qui s’était remise à ronfler – pour méditer mieux, disait-elle, mais personne ne la croit.

Ma chatte lui avait en effet – avant de pioncer – appris à lire le journal, mais L’Huma et Politis étant un peu trop chiants… 

Et n’appelant jamais à la révolution. Qu’il dit mon neveu.

Bref, elle s’était arrêtée à Libération, journal qui se dit de gauche, tout en se posant la question de savoir si la gauche est toujours de gauche, mais sans se poser celle de savoir s’il est lui même « encore » de gauche.

Et sur ces grandes réflexions métaphysico-politiques, la cigale s’en refut à la recherche du chemin qui la conduirait vers le sens du chemin du sens… Ou tout au moins à la sagesse de l’éléphant, mais ce sera pour une autre histoire.

Dis, la chatte, c’est pas en pionçant qu’on va faire la révolution ! Nan mais !

P.S. (non l’autre) Je dois dire que je n’avais pas lu l’article de Libé en écrivant ce billet, uniquement le titre, et j’avais bien fait. Je l’ai lu ensuite… Rien à ajouter, sinon que Libé doit être perdu dans le cumulus entre gauche et droite à chercher le centre… Un peu comme Nounours en somme, lorsqu’il dit ne pas être un président socialisss…

Et re P.S. (celui que vous voulez) La cigale a aussi lu dans le Nouvel Obs que le nouveau papus venait de lancer un appel vers les non croyants. Laissez venir vos petits enfants au sein de l’église, qu’il nous dit… « Ca ne va pas la tête », qu’elle lui dit, la cigale. « Avec tout ce troupeau de pédophiles qui lui lèchent le sein »… Mais ce sera aussi pour une autre histoire…

Publicités