Trop de coke pour les mouettes (et encore une suite…)

Posted on 24 avril 2013

0


lgjmp72

« Deux infos intéressantes, que j’ai pu lire hier soir dans le Nouvel Obs, ce canard bon chic bon genre de la gauche pantoufles, et c’est si rare que cela mérite d’être pointé. La première, c’est que c’est l’abus de coke qui serait à l’origine de la crise. La seconde est que Guaino – oui, le pote de Filou 1er (et tout aussi filou que lui) – serait homo. » Qu’elle dit la cigale.

Pour la coke et la crise, ça ne m’étonne pas. Mais pour le pote à Filou, tu m’en bouche un coing. Qu’elle répond ma chatte.

« Je t’explique. Le Nouvel Obs nous raconte que les tradeurs et autres boursicoteurs sont, non seulement des benêts totalement crétins, mais qu’ils sont bourrés de coke du soir au matin, ce qui, non seulement n’excuse en rien leur niaiserie, mais tend au contraire à l’accentuer ; par exemple, en leur faisant acheter des titres boursiers dont tout le monde sait, sauf eux, qu’ils sont totalement pourris. Mais comme ils le font sans nous prévenir, lorsqu’on s’en aperçoit, crash ! C’est trop tard. »

jmpCOKE020

« Pour Guaino, c’est peut-être une histoire de coke aussi. En fait, après avoir vomi partout pendant des semaines son homophobie aux côtés d’autres (conards, pardon) collards et frigides, il a finalement fait son coming out, ou, comme le disent nos amis canadiens, sa sortie du placard… »

Il aurait mieux fait d’y rester !

« … il a fait sa sortie du placard donc, en votant pour le mariage homo ! »

« Bon, comme il a été nouvellement parachuté à l’Assemblée, il explique qu’il s’est trompé de bouton lors du vote… »

De bouton de culotte oui ! L’est pédé, c’est tout ! Il n’y a pas de mal à ça.

« Ouais, mais ça va faire jaser dans les chaumières umpistes. M’est avis que l’internénettes doit être déjà plein de petites satires. Tiens, j’imagine un dessin où on le voit en string se prélassant au milieu des beaux gosses de Paris-plage. Ou mieux encore, paradant sur un char, en string et cravate, lors de la prochaine gay pride. »

Beurk !

Il faut vous dire que depuis quelques jours, notre cigale a un peu délaissé sa recherche du chemin qui mènerait au sens.

« A quoi bon rechercher le chemin du sens ? » S’est-elle dit. « Jusque là, en dehors de l’oliphant qui pionce en attendant de me donner sa réponse, et du Petit Prince qui ne l’a trouvé que dans ses rêves, toutes les bestioles que j’ai rencontrées s’en fichent, ou alors elles tentent de donner du sens à des choses qui n’en ont pas. Si cela continue, ma chanson n’est pas prête d’être terminée, et moi je serai morte avant ! »

T’auras qu’à demander au bon dieu !

« Ah non, pas lui ! Déjà que son nouveau pape s’appelle François 1er ! »

Bref, la cigale décidait de faire pause. Et, s’étant prise d’amitié avec mon anarchiste de chatte, elles conversaient en lisant la presse…

Mais sans y trouver le moindre sens !

« Ce doit être par abus de coke aussi ! »

Et comme je n’avais rien à ajouter, la suite sera, encore, pour une autre histoire…

Dis Tonton, tu vas nous la faire, cette histoire de la révolution !

Advertisements
Tagué: