Un jour sur deux (cartes postales de Cancerland 29)

Posted on 27 septembre 2013

0


lgjmp72

Avec cette gauche totalement décomplexée de faire une politique de droite – et même d’extrême – on va se taper un ras le bol de marée des droites les plus extrêmes aux prochaines élections. Coucou Sarko et la miss marine !

C’est à croire qu’ils le font exprès de vouloir se prendre une gamelle aux prochaines élections, nos socialisss. Ils n’ont pas compris que si une (petite) majorité des gens avait viré Filou 1er, ce n’est pas pour qu’on leur balance une politique Sarko-Medef à la mode socialomachin. Et je dirais même pire qu’une politique Sarko-Medef, tout ce que Filou 1er n’a pas eu le temps de nous mettre dans le c… ils sont en train de nous le coller !

Bon, revenons à notre sujet, Cancerland. Ma petite marrante a gagné au loto de ne plus y aller qu’un jour sur deux à Cancerland, ouf un jour de franchise en moins. Bien oui, la franchise dont je parle, cela n’a rien à voir avec l’oeuf fraise ou la franche parole, mais plutôt avec l’ancien franc ; c’est le truc que vous devez payer en plus lorsque vous allez chez le médecin, ou quand vous achetez certains médicaments. Mais passons, j’y reviendrai, parce que bientôt, même les béquilles et les fauteuils roulants vont être franchisés, et double peine pour les handicapés, qu’elle dit ma petite marrante.

Bref, aujourd’hui, j’ai plutôt envie de parler du (des) cancer(s) de l’oeil.

En dehors des enfants, dont nous avons parlé, et de ce cinquième étage de Cancerland que je n’ai pas envie de visiter pour le moment… Tiens, hier matin, il y avait encore un gamin de dix ou douze ans, avec un pansement autour de la bouche. Ma petite marrante m’a dit que c’était pour prévenir les infections, mais il y avait beaucoup de rouge sur le pansement… Tu crois que c’est rouge une prévention ? Que j’ai pensé. Mais je n’ai rien dit.

« Ben si, il y a même des croix rouges. » Qu’elle dit la cigale.

Et t’en as pas marre de dire des conneries ! Qu’elle répond ma chatte.

Dites, les bêtes, arrêtons de philosopher. Et parlons sérieusement du cancer de l’oeil.

J’en ai déjà parlé, mais moi, cela me traumatise, ces cancers de l’oeil. C’est totalement stupide, et peut être strictement personnel, tout simplement. Parce que si je peux me « voir » sans parole – bon, ce serait dur, mais je peux écrire; sans genou gauche – on n’a qu’à m’en mettre un en plastic ; sans bite – bon, là il faut un peu d’imagination, mais il y a plein de sites pornos ; sans foie – et chic, plus aucun risque de cirrhose ; sans sein, là, c’est un peu facile pour un mec… Enfin sans plein de machins, mais sans les yeux,  ou même sans un, j’ai du mal à voir.

Pas facile de finir ton truc. Qu’elle dit la chatte. Tiens, si tu t’adresses à un borgne ou à un aveugle. Tu dis quoi ? Et à un borgne qui a un cancer de l’oeil qui voyait ?

Non, ça, c’est un métaphore de socialisss. Qu’il dit le neveu.

Et comme ils me coupent la chique tout le temps, la suite sera comme la révolution, pour un autre jour. Et puis il paraît que le foie, tout comme la foi d’ailleurs, ça repousse, mais ni l’oeil, ni le sein – pas plus que le saint.

72jmpsept2013_3000

Pause…

 

Advertisements
Posted in: Cancerland