Z’avez vu le trou… (cartes postales de Cancerland 46)

Posted on 14 octobre 2013

2


lgjmp72

Le cancer coûte moins cher en Europe qu’aux Etats-Unis. Bonne nouvelle, non ? 102 euros par personne en moyenne contre 196 aux USA. Ceci-dit, il coûte 52 euros par personne en Roumanie, 97 en France et 171 en Allemagne, mais il est de notoriété publique que les cancers roumains sont plus légers que la moyenne européenne, ce qui explique que l’on veuille y renvoyer les Roms.

Je ne sais pas où ils sont allés chercher de tels chiffres, parce qu’une journée d’hospitalisation à Cancerland coûte près de 2000 euros. Comme dans les hôtels, les prix sont affichés sur les portes des chambres. Et en soins ambulatoires, le simple aller-retour quotidien (de Paris à Paris, je précise) coûte entre 40 et 50 euros (suivant l’humeur du taxi) auquel si vous ajoutez les soins et tout le reste…

Bref, si je vous raconte que ma petite marrante a glissé tout à l’heure (même pas sur une peau de banane), qu’elle s’est vautrée de tout son long sur le trottoir. Et que j’en étais vert de trouille, parce que la médecin venait de lui annoncer que sa plaie était encore ouverte sur une dizaine de centimètres – et non sur un ou deux, comme nous le pensions… Son trou a bien failli refaire un trou à la sécurité sociale…

72jmpaout2013_2826

« Et oui je me suis vautrée sur le macadam! J’ai pas les jambes ni la tête bien solides encore, alors c’est ce qui arrive. Ce qui me chagrine le plus ce n’est pas ma plaie, c’est que pour une fois que je mettais un manteau blanc ! Bon pour le pressing, et moi aussi, ça ne me ferait pas de mal.

Le plus drôle c’est qu’heureusement, à ce moment là, on ne se tenait pas par la main, parce que vu le valdingue que j’ai exécuté, JeanMi n’aurait pas pu me retenir et en plus il me serait tombé dessus !!!! Quel tableau, je ne me lasse pas de l’imaginer… 

On rentrait de Cancerland où sur le front de la cicatrisation, les nouvelles n’étaient pas bonnes. Sur les 22,5 cm de plaie il semble qu’une dizaine de centimètres résiste à cicatriser. La chirurgienne m’annonce que j’en ai encore pour un moment, peut être trois semaines au moins, que j’ai toujours trop de lymphe et demande à l’infirmière de me remettre une mèche dans la plaie. Je re signe donc pour un soin tous les deux jours… 

Quelque peu déprimée, je pars me faire consoler par mes copines infirmières du service des soins, et là le réconfort ! Figurez vous que devant moi, elles téléphonent à la chirurgienne, la convoquent dans leur service (oui, oui) pour discuter avec elle d’une autre stratégie de soins me concernant ! Elles ne sont plus d’accord avec mèches, ponctions, etc. Et elles s’y sont mises à 5 autour de moi comme pour une réunion au sommet ! Et nous voilà à papoter et patoper (c’était l’heure de la pause repas) et sommes toutes tombées d’accord pour tenter autre chose !!! 

Qui a dit qu’il n’existe plus de conscience professionnelle même à la pause déjeuner ? »

Bonjour le trou qu’elle va finir à faire à la sécu. Qu’elle dit la chatte. M’est avis qu’elle doit déjà dépasser les 97 euros moyens des cancéreux français.

Advertisements
Posted in: Cancerland