167,2 kilomètres… (petite pause de Cancerland 47)

Posted on 15 octobre 2013

1


lgjmp72

Je parlais hier du coût des cancers… Aujourd’hui, on peut lire qu’un français sur trois renonce à se soigner ou reporte ses soins en raison de difficultés financières ! Et ce pourcentage est en hausse, passant de 11% en 2009, pour atteindre 29% en 2011 et 33% aujourd’hui. Sur les huit pays étudiés (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Espagne, Pologne, Suède et Autriche – évidemment, il n’y a pas la Roumanie), seule la Pologne fait mieux que nous avec 39% des polonais ne se soignant pas faute de moyens.

72jmpoct2013_3007

Et puisque nous sommes dans les pourcentages et que nous en sommes aussi au jour sans Cancerland, restons-y – dans les pourcentages évidemment. Moins d’un enfant africain sur cinq a déjà vu un éléphant « pour de vrai » – on ne sait pas trop combien ont vu un médecin, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

Ceci dit, cela n’a rien d’étonnant que les petits africains n’aient pas vu d’éléphants. Outre que la plupart n’ont pas les moyens de se déplacer hors de chez eux ; il ne reste qu’entre 420000 et 650000 éléphants sur tout le continent africain, et comme on en a assassiné 25000 en 2011, 30000 en 2012, et qu’on ne sait pas encore pour 2013, mais… à ce rythme, il faudra une vingtaine d’années à peine pour qu’on ne les voit plus qu’en images. Les trafiquants d’ivoire ont intérêt d’en profiter, en 2030, fini leur commerce !

Passons…. Tiens, à propos de passeurs, je cherchais à situer Lampedusa sur une carte Gogole. Et il me propose 25 hôtels sur la petite île, « profitez de nos offres spéciales » qu’il me dit Gogole ! Il ne donne pas le nombre de chambres capables d’héberger les migrants survivants des naufrages. Parce que si Lampedusa est aux portes de l’Afrique (mais il n’y a pas d’éléphants sur l’ïle), elle est quand même à 167,2 kilomètres (c’est précis) de la Tunisie et à 355 kilomètres de Tripoli. Essayez donc de les faire à la nage, surtout si vous nagez aussi mal que moi ! Et dans Wikimachin, ils nous disent que les lampedusien(e)s vivent de la pêche et du tourisme. Ca vous tente un séjour à Lampedusa, juste avant d’aller voir les éléphants africains.

Dis Tonton, c’est quand que vous retournez à Cancerland préparer la vraivolution.

Publicités
Posted in: Cancerland