C’est la danse… (cartes postales de Cancerland 51)

Posted on 21 octobre 2013

0


lgjmp72

Ma prochaine dédicace à notre cher et bien aimé parti pseudocialiste et incidemment socialtraitre aura peut-être pour titre les social-peaux-lisses, ou les social-polices, j’hésite encore. 

En dehors de la petite mignonne qui sert à expliquer les bourdes de ce gouvernement – et uniquement parce qu’elle est mignone -, le, ou plutôt, la seule ministre que j’affectionne un peu est Madame Taubira qui, elle au moins, n’a pas la langue fourrée dans ces chaussettes. Et lorsqu’elle dit à propos de « la pensée » du Front National que l’on « sait bien le contenu de cette pensée mortifère et meurtrière, bien entendu : c’est les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les juifs au four, et ainsi de suite. Voilà les pensées profondes de ce parti », j’approuve totalement. Avec une seule réserve toutefois, peut-on parler de « pensée », même « mortifère », du et au Front National ? M’est avis que si certains descendent directement des arbres, c’est bien au fhaine qu’il faut les chercher, et ce n’est pas sympa pour les singes.

Dommage quand même, j’aurais bien aimé entendre Madame Taubira sur l’affaire des gamins expulsés, mais on ne peut pas être au four et au moulin. Etre ministre de la justice, ce n’est pas comme être président, il faut parfois réfléchir avant de s’exprimer, ou se taper la boîte d’aspros.

Mais revenons à notre sujet, Cancerland. Vu le nombre incalculable de clopes que je me suis ingurgité depuis une quarantaine d’années, mes médecins s’étonnent que je ne me sois pas chopé quelques cancers des poumons.

« Et de la gorge ! » Qu’elle dit ma petite marrante – quand je vous dis qu’elle est marrante.

Bien oui, en dehors de la foi, j’ai le corps presque sain. Enfin ne le dites pas trop à mon foie qui recherche toujours le saint sanctuaire qu’est la si rose cave aux vins de Cancerland.

Bref, si je me chope un jour un cancer de la gorge, j’ai dit à ma petite marrante que je voulais que l’on remonte la guillotine, rien que pour moi, et que je me fasse remarquer une ultime fois en étant le dernier à passer sous le couteau de la veuve joyeuse.

Tu crois qu’elle est joyeuse, la veuve ! Qu’elle demande ma chatte.

Et ma petite marrante m’a répondu, « En 1981, quand ils ont supprimé la peine de mort, tu crois qu’il a touché une indemnité de licenciement le bourreau ? » Comme quoi elle est marrante quand elle le veut. Et d’ajouter, « Bon, tu viens m’aider à me transformer en Toutencamion… Ne t’inquiète pas, ça ne risque pas de saigner. Il faut juste que tu me tournes autour avec la Velpeau, et que tu serres au maximum… »

Bien oui ! Je voudrais bien vous y voir à faire cette nouvelle version de la danse du canard !… Il faut vraiment que je me resserve un verre de vin avant d’y aller.

Dis Tonton, le rouge, c’est pas signe de vraivolution !

Publicités
Posted in: Cancerland