à table… (cartes postales de Cancerland 66)

Posted on 14 novembre 2013

1


lgjmp72

Hier, à table évidemment, je vois ma petite marrante songeuse et lui demande, à quoi tu penses ?

T’aurais mieux fait de la fermer. Qu’elle dit ma chatte.

Je sais, parce qu’elle a tout de suite commencé à me raconter l’histoire d’une fille de 36 ans qu’elle suivait sur un forum et qui vient de claquer de son cancer du sein. Merdre ! On ne peux vraiment plus bouffer tranquille ! Et mon yaourt à la banane (fait made in JMP je précise) est resté sur la table.

S’en est suivie toute une discussion où qu’elle me dit « Ben, tu me demandes à quoi je penses, je te le dis. » Et je lui réponds « Tu ne peux pas penser à autre chose, je ne sais pas, un truc gai par exemple… Tiens, bois un coup et pense à une si rose du foie… et indique-moi le chemin de la cave à vins de Cancerland. Je suis sûr que tes infirmières te l’ont donné. »

Mais elle est chiante, ma petite marrante, elle ne picole pas, ne fume pas, ne… euf… si ! En somme, presque tout le contraire de moi, mais c’est elle qui se tape le cancer, et pour l’adresse de la cave à vins, balle-peau, elle n’a pas voulu me la donner. Il va falloir que je fourvoie ses infirmières. Bon, la cave aux gaz hilarants, je veux bien aussi.

Bref, trois mois et demi de Cancerland, y’en a marre. C’est vrai que l’on s’habitue (presque) à tout. Tiens, en sortant hier et en croisant ce gamin d’à peine 10 ans, tout chauve, je me suis dit que je n’avais plus faim ; et puis non, nous sommes allés manger la blanquette quand même.

Mais y’en a marre ! Surtout qu’entre Cancerland et Concertland… L’autre nuit, elle m’a encore refait le Concertland vers six heures du matin (moi, c’est l’heure où je dors. Qu’elle dit ma chatte) et elle me baragouine « je veux mourir à la maison ». Evidemment, le lendemain matin, elle ne s’en souvient pas, ma petite marrante, mais moi si ! Et je lui dis « bon, on habite au 10ème étage, tu ouvres la fenêtre, tu attends qu’un flic passe et tu sautes ! » Vous croyez que ça l’a fait rire ! Même pas ! Et moi non plus d’ailleurs lorsque je me suis dit qu’il faudrait que je ramasse les morceaux et nettoye tout le sang, beurk !

Je lui ai aussi suggéré de demander à ses copines infirmières une grosse dose de gaz hilarant, ou plein de cachous au coquelicot, mais elle n’ose pas le leur demander, et si je dois nettoyer tout l’appartement le lendemain matin, vaut mieux oublier.

Et moi qui travaille à 80% du temps à la maison, comment veux-tu que je bosse lorsque j’ai un cancer qui vient me déranger toutes les 10 minutes… Dis Jean-Mi, tu penses que… J’ai la concentration qui flanche, j’me souviens plus très bien…

Autant la laisser causer, alors. Qu’elle dit ma chatte.

72jmpnov2013_3271

« Je suis loin d’être fana des réseaux sociaux sur le net et si on me cherche sur Facebook, je n’y suis pas. Mais lorsque j’ai appris mon cancer du sein j’ai très vite ressenti le besoin de partager avec d’autres femmes vivant également ce cataclysme. J’ai donc trouvé un forum dédié uniquement aux femmes atteintes d’un cancer du sein. 

Et là j’ai « rencontré » des nanas merveilleuses, une entraide véritable, des conseils pour les traitements, des partages d’expérience… Aucun sujet tabou, on est entre filles ! Je me dis que l’urgence vitale décloisonne les inégalité en tout genre … Et en même temps je perçois que la maladie est plus rude pour les esseulées ou les mal-accompagnées. Derrière les mots de certaines on y lit une détresse profonde, une angoisse de mort parfois traitée avec humour et dérision. Mais puisqu’on est entre nous on peut exprimer en termes clairs et transparents la fulgurance de l’annonce de cette maladie, ses peurs de la douleur, des opérations, des traitements, de la mort… Aussitôt quelques comparses se manifestent, juste par solidarité, pour raconter leur propre expérience et pour nous soutenir quand c’est un jour sans. 

Des relations se nouent entre certaines souvent par zone géographique et des affinités se créent spontanément. 

Ce forum est constitué de plusieurs rubriques avec des thèmes et des sous-thèmes, et ça va, de l’annonce du cancer, en passant par les opérations, les chimio et autres traitements jusqu’aux reconstructions, de la vie de famille, du travail, de la relation au conjoint, etc. Il y a même une rubrique « très jeune femme  » et une « femmes 65 ans et plus ». Ainsi on peut partager notre vécu en la matière ou demander des conseils dans la rubrique qui nous intéresse sur le moment. 

Et il y a aussi des dossiers thématiques particulièrement bien documentés. J’en ai parlé à mes copines infirmières qui ne connaissaient pas, et du coup elles étaient toutes agglutinées autour d’un ordinateur, et moi petite marrante torse nu à attendre mes soins…

Mais la réalité du crabe au quotidien c’est aussi d’apprendre la mort d’une des femmes avec qui on échangeait , dont on lisait les mots, les plaisanteries… C’est une drôle d’impression d’être chagrin pour une personne qu’on ne connaissait que par ses mots écrits. Mais notre maladie nous rapproche si intimement… Cette semaine depuis lundi, on a appris que deux des femmes du forum sont mortes de leur cancer du sein… Jeunes, quelle injustice ! La rubrique pour ce partage là s’appelle « à nos étoiles »… »

Comment voulez-vous je me me concentre après ça ! 

Dis Tonton, concentre toi un peu sur la vraivolution !

Advertisements
Posted in: Cancerland