Le bourdon… (cartes postales de Cancerland 68)

Posted on 16 novembre 2013

0


lgjmp72Hier soir, elle était au lit tôt, ma petite marrante, je vais la voir dans la chambre pour lui demander si tout va bien, elle me répond qu’elle est fatiguée. Et moi, stupidement, je lui dis « couche-toi ». Et l’un comme l’autre de piquer une crise de rire puisqu’elle était déjà couchée. « A force de me voir au lit, tu ne te rends même plus compte… » 

En effet, je ne me rends même plus compte souvent… La vie est pleine de petites idioties comme ça. Mais il faut parfois être confronté à quelque saloperie pour en prendre conscience.

Tu peux cesser ta philo du café du commerce ? Qu’elle dit ma chatte. J’ai mal au crâne et tu me files le bourdon qui fait vroom et qui résonne – et parfois ressonne. Et en plus il va réveiller la cigale qui va nous chanter des âneries.

« Quoi qu’il y’a ? » Qu’elle demande la cigale. « J’ai encore loupé un épisode et nous sommes repassés à l’heure d’été ? »

72soleil_05170

Non, fais comme petite marrante, recouche-toi. Mais s’il te plaît, ne nous fais pas Concerland cette nuit, rêve que tu es à la recherche du chemin qui mène vers le sens qui aurait un sens.

Dites, on ne pourrait pas rêver à la vraivolution aussi ! Qu’il dit le neveu.

Publicités
Posted in: Cancerland