barre émoi… (cartes postales de Cancerland 72)

Posted on 24 novembre 2013

0


lgjmp72

Lu sur 20 minutes : « Faits divers. Un incendie sur les champs Elysées ne fait pas de blessé. » Et vous pensez que j’irai lire la suite ! Mais juste à côté : « Justice. Les viols d’une adolescente sous prétexte de l’exorciser à la barre. »… Bon, je me barre illico de cette lecture.

Bref, revenons à Cancerland. La quatrième opération de ma petite marrante, qui devait avoir lieu mardi prochain, est reportée au mardi suivant. Ils doivent penser que sa plaie se refermera avant, et zoust, pas d’opération, pause café !

Ou direction la cave à vins de Cancerland. Qu’elle dit ma chatte.

Tiens, ça me fait penser à un truc. Fin juin, après sa première (ou seconde, j’en finis par mélanger parfois) opération, la chirurgienne nous avait dit (sans plaisanter), vous allez passer un bel été ! En effet, elle avait raison, puisque l’été risque de se prolonger jusqu’en hiver. Et, je l’ai déjà dit, mais comment je vais faire pour aller fumer ma clope dehors sous la neige et le gel, en attendant la fin des soins de ma petite marrante. Et puis si j’arrête de fumer, je risque de me choper un cancer du poumon doublé d’une pneumonie si j’attrape froid ! Font suer parfois à Cancerland.

Bon, c’est vrai, nous ne sommes pas ministres et n’avons pas accès aux passe-droits. Il nous faut attendre, comme tout un quidam. Des fois ça va vite (elle commence à être connue et reconnue, ma petite marrante, depuis le temps qu’elle s’y est abonnée), mais d’autres c’est deux bonnes plombes à attendre son tour.

72jmpnov2013_3373c

Ben oui, faut pas croire, mais ça y va dans l’usine à traiter le cancer, et pour peu qu’il y ait une ou deux urgences qui arrivent, je ne vous raconte pas. Ou qu’il n’y ait qu’une infirmière à faire le service pour deux médecins. Ou… mais il faudrait qu’ils vous racontent ça de l’intérieur… Tiens, que l’infirmière ait envie d’aller pisser, tout simplement.

72jmpnov2013_3384 

« Et bien figurez vous que ce n’est pas du roman, cette histoire de pause pipi. Un jour, une infirmière qui m’avait vu dans la salle d’attente, a attendu que ce soit mon tour pour aller aux toilettes sachant que je ne râlerais pas si elle me laissait quelques minutes !!!

Bon à part ça, ça remue sur les forum et blogs concernant la « révélation » du cancer du sein de la ministre Dominique B.

Je suis désolée pour son cancer, une de plus, et malheureusement, bienvenue parmi nous, Madame la ministre. Mais je suis effarée de votre ignorance des réalités des autres femmes, de leur souffrance au travail, en famille, ou en société et qui pourtant elles, ont décidé de témoigner pour les autres. Parfois au détriment de la sécurité de leur emploi. 

Dominique B. fréquente le même établissement de villégiature crabeuse que moi, pourquoi ne s’arrête-t-elle pas quelques minutes dans le hall, la réalité lui aurait peut être sauté aux yeux ! La différence c’est que son chauffeur l’attend devant la porte avec la voiture au vitres tintées, alors que nous, nous attendons (parfois longtemps) le taxi conventionné qui a été appelé par les personnes de l’accueil. Ça nous laisse le temps d’observer…

Madame la ministre prenez soin de vous, et en lisant toutes nos réactions à votre annonce, adoptez un comportement solidaire et représentez-nous comme il se doit, de là où vous êtes et pourquoi vous y êtes. »

« Ca me fait penser à un truc, votre histoire. Il y a une conférence sur le climat qui réunit les représentants de 190 pays à Varsovie en ce moment, et pourquoi ? Pour qu’il parviennent à un accord sur les dégâts du réchauffement climatique en 2015. Accord qui, s’il est signé et ratifié ne sera appliqué qu’en 2020. Bon, faut prendre son temps en patience, parfois. » Qu’elle dit la cigale.

Quant au neveu, il se dit que comme c’est dimanche, on attendra demain peut-être pour la vraivolution.

Publicités
Posted in: Cancerland