Forçage radiatif…

Posted on 10 décembre 2013

0


lgjmp72

Je ne connaissais pas le « forçage radiatif » (qui se mesure en watts par mètre carré) ni le « perfluorotributylamine » (ou en abrégé PFTBA), mais avec de tels noms, on devine que ce doit être de vraies cochoncetés. Et en effet, des chercheurs Canadiens viennent de découvrir que le perfluomachinchose provoque un forçage radiatif positif ; une seule molécule de PFTBA dans l’atmosphère ayant le même effet que 7 100 molécules de CO2.

En traduction libre, nos braves chercheurs viennent ainsi de découvrir une nouvelle source de réchauffement climatique, le perfluotrucbidule. Et grave ce père-fluo, parce que non seulement c’est un gaz à effet de serre, que non seulement il est hautement résistant, mais aussi parce que contrairement au CO2 que chacun d’entre nous produit en respirant, il s’agit d’un gaz artificiel (crée par le bipède donc. Qu’elle précise ma chatte) utilisé notamment pour la fabrication d’équipements électriques et électroniques.

On ne sait pas trop quels appareils électriques et électroniques, mais si vous avez des puces à la maison, méfiez vous. Qu’elle dit encore la bestiole philosophante.

Dis Tonton, tu crois qu’il y a du pèretrucmuche dans les trois vrais cons, pardon dans les trois falcons qui ont amené notre président et son ex, pardon et notre ex-prédisent au blablabla médiotico-comique commémorant (comme une commère) la mort de Mandela.

72jmp12avril2012_754b

Je ne sais pas, mais pour un forçage radiatif, ce doit en être un.

Advertisements
Posted in: Bof Bof...