Equilibre précaire… (pause de Cancerland)

Posted on 14 décembre 2013

0


lgjmp72

Les lois de l’évolution sont triviales et se résument à des bricolages de compromis entre l’individualisme et la coopération pour un meilleur taux de survie et de reproduction, au plus faible coût énergétique, peut-on lire à peu près dans Le Monde.

Et t’y a compris quelque chose. Qu’elle demande ma chatte.

72jmpnov2013_3399

Un peu. En gros, ça nous explique que les cellules cancéreuses sont des individualistes qui font chier les autres, mais que, comme les autres cellules ne peuvent pas les éliminer stricto sensu (ou sangsuce), elles doivent les maîtriser 

« Dis, ce ne serait pas une métaphore sociétale. » Qu’ils demandent la cigale et le neveu.

Un peu aussi, parce que cela crée un équilibre précaire qui, s’il est rompu par les cellules équilibristes peut mener au fascisme, mais s’il est brisé par les individualistes risque de mener à la révolution, voire à l’anarchie.

« Mince alors. » Qu’elle dit la fourmi. « Je retourne me coucher. »

Et tu sais avec quoi Libé fait sa Une ? « La femme est l’avenir de l’homme politique. »

Quoi Margaret Tatcher est ressuscitée. On est très mal barrés pour la vraivolution alors. L’évolution ne doit pas s’y prêter. Quant à la vraivolution énergétique, n’en parlons même pas.

 
Publicités