Chute de brouettes à prévoir

Posted on 13 janvier 2014

0


lgjmp72

« La marche de la vérité, ou de l’erreur, n’est-elle pas toujours intéressante à suivre, même quand il s’agit de brouettes ? » Ainsi s’exprimait le Marquis de Camarasa, dans ses Causeries brouettiques

Et « parfois la complexité du monde m’accable » lui répondait Francis Mizio, fervent lecteur et scripteur de ces dites causeries.

Quant à moi, je dirais que lorsque je marche dans la… bien oui, dans la merde… du pied droit, cela me fait le même effet métaphysique que lorsque je la piétine involontairement du pied gauche, j’y glisse et m’y casse la tronche. Un peu comme si, sur une trottinette, je changeais de pieds dans un virage.

Bon, je sais, c’est métaphysique mon truc, qu’elle va dire ma chatte, alors j’anticipe.

Vous connaissez la différence entre un chat volant, un chat huant et un chat hululant ? Non ! Alors ça tombe bien parce qu’ils sont aussi chouettes les uns que les autres, par contre, un chat hulotte, ça n’existe pas.

Mais le marquis de Camarasa, lui, a bel et bien inventé la bicyclette sans pédalier ou le parapluie à deux places, tout aussi bien qu’il a écrit que « la brouette affirme et démontre tous les jours sa valeur en imposant ses services et en les rendant indispensables… »

Mais un problème s’est toujours posé au digne marquis, doit-on tirer ou pousser un véhicule unirottique (traduisez par un monocycle brouettique, d’ailleurs, vous pouvez mettre un « t » ou deux au choix) ?

Problème qu’il résolvait par une pirouette brouettique, « la brouette a joué des rôles divers dans des élections, dans des guerres et dans des grèves, elle a dicté à l’auteur des Causeries Brouettiques, quelques réflexions ayant trait à des questions politiques et sociales ».

J’y comprends rien à ta métaphysique brouettique. Qu’elle dit ma chatte.

72jmphiver2011_0489

Ceci n’est pas une brouette

M’en doute. En fait, je voulais juste parler de la rumeur et de ses humeurs.

Mais avec notre cher marquis de Camarasa, je citerai Montaigne, « on ne sait jamais le tout de rien… »

72jmphiver2011_0490

Dis Tonton, t’es d’humeur pour la braivolution.

Advertisements