La valeur du p…

Posted on 14 avril 2014

0


lgjmp72

Pour mesurer votre taux de reproduction, mesurez la valeur p.

Ah bon, je croyais qu’il fallait mesurer la valeur des spermatozoïdes et des ovules. Qu’elle dit ma chatte.

Oui, parfois, mais tu m’a coupé la chique. La valeur p est la probabilité d’obtenir la même valeur d’un test si l’hypothèse nulle est vraie, et si cette valeur p est inférieure au seuil préalablement défini, l’hypothèse nulle est rejetée, et le test, dont l’hypothèse – ou la thèse – devient vraie, est validé.

Et tu crois qu’on l’utilise dans les tests de grossesse, ta valeur p.

Je n’en sais rien, mais c’est un truc pour mesurer les tests, et donc parfois les hypothèses ou les thèses scientifiques, et il parait que ça ne fonctionne pas, ou en tout cas que cela dépend de la valeur que tu attribues (et pas abribus) à la valeur du p.

Dis, tu fais dans le sexo aujourd’hui ?

Non, c’est juste pour dire que lorsque l’on teste un machin, destiné par exemple à devenir un médicament, sur une souris (qui ne sourit pas nécessairement, mais on s’en fiche du sourire de la souris), cela ne fonctionne pas nécessairement chez l’humain (qui ne sourit pas non plus parce qu’il est malade).

Et si comme moi vous n’avez rien compris, je vous suggère de lire le blog du Passeur de sciences, « Le scandale des médicaments qui soignent la souris mais pas l’humain« .

72jmpnov2013_3183

Et ceci n’est pas une souris, quoi que, allez savoir.

Publicités
Posted in: Merdialisation ?