Petite ode à la lanterne sourde

Posted on 21 avril 2014

1


lgjmp72

Elle respire, ôte son inquiétude comme un châle trop lourd de ses épaules, pousse la porte et dit, l’esprit calmé  » J’en étais sûre : me voilà ! »

Comme je n’ai pas envie d’écrire aujourd’hui, c’est un extrait de La lanterne sourde de Jules Renard, et comme je n’ai pas plus envie d’expliquer ce qu’est une lanterne sourde…

Si, tu as commencé, alors tu expliques ! Qu’elle dit ma chatte.

D’accord, une lanterne sourde, c’est un lumigion qui te permets de voir autour de toi sans être vu – et ne m’en demande pas plus – contrairement à une lanterne muette qui, elle, ne sert à rien puisqu’elle ne lumine pas…

Et c’est toujours pas la vraivolution ? Qu’il demande le neveu à la cigale, la fourmi, et même au chien.

Ouaf ! Qu’il répond le clebs en remuant la queue. Il voulait juste dire que cela ne fait que 70 ans que les femmes ont le droit de voter en France.

72jmp avril2014_4601

Publicités