Foutaises… (ou de l’art des mille(s) et une flûtes(s))

Posted on 22 mai 2014

0


lgjmp72

Que le tradeur breton (dont je ne citerai pas le nom) et escroc reconnu par les tribunaux aille en taule, et point-barre, on n’en parle plus. Et si on le mettait dans la même cabane que ses ex patrons de la Société Générale, une banque totalement et véritablement… et comme les patrons de toutes les banques, et tous les autres escrocs tradeurs itou… ce serait nettement mieux. Mais la justice, les banques, et moi…

Mais que cet escroc reconnu (par la justice que… mais je me répète) fasse son comming out en allant baiser les paluches du pape.

Heureusement qu’il s’arrête aux mains ! Qu’elle dit ma chatte.

Et qu’il mobilise autour de lui tous les cancres de la démocratie, allant des curotins les plus fachos aux plus fallacieux des pseudos gauchistes.

Ouais, on le sait, il n’aime pas Mélenchon. Ni Mamie Boutin, le Jean-Mi.

Et que son ombilic qu’il doit contempler jours et nuits, fasse les Unes de toutes la presse… Il n’y aurait pas mieux à penser parfois ?

Tiens, à la disparition des oliphants tanzaniens pour cause de connerie humaine, dont il parlait l’autre jour, Jean-Mi. Nan mais, c’est pas plus grave comme sujet ?

« Ouais, et pour faire la vraivolution, tu crois qu’elle va nous sponsoriser la Société Générale ? » Qu’il demande le neveu à la cigale, alors que le chien et la fourmi dorment.

kerviel

Ceci n’est pas un pape bénissant un quidam quelconque, c’est juste un monseigneur bénissant deux oilles, comme quoi entre le saigneur et ses oies…

Quant à piger les histoires de « s » de mon titre idiot, il faut se reporter à mon billet précédent, ou inventer un peu. C’est selon l’humeur, et elle (ou il, parce qu’il peut y avoir des humeurs masculines, et même des humeurs homos, et… tiens, des vertes et des pas mûres) pour comprendre où elle se situe.

Advertisements
Posted in: Merdialisation ?