Quand El Niño devient La Niña

Posted on 23 mai 2014

0


lgjmp72

El Niño, tout le monde connaît aujourd’hui, c’est un machin qui se forme dans l’océan Pacifique tropical et qui, combiné à la pollution bipédique, met le bordel dans le climat. Etant chaud, il contribue à accentuer le réchauffement climatique (évidemment). Mais il arrive au Niño de changer de sexe et de se transformer en La Niña qui, elle, est froide.

En gros, si le Niño accentue, par exemple, la sécheresse et les incendies en Australie, ou ramène des pluies délugiennes sur les côtes andines de l’Amérique du sud ; la Niña, elle, fait l’inverse, et inonde l’Australie en asséchant les Andes.

Vous me direz que…

Oui, on s’en fiche ! Qu’elle dit ma chatte.

Ben non, on ne s’en fiche pas que Niño-Niña soit hermaphrodite. Parce qu’il serait quand même important de savoir pourquoi le masculin Niño est chaud, alors que la féminine Niña est froide ! Nan mais ! Cela nous ferait peut être un peu avancer la théorie du genre…

« Et la suite, comme la vraivolution, sera pour une autre histoire. » Qu’elle dit la cigale au neveu.

72jmp mars2014_4579

La terre vue de mes sabots

Publicités
Posted in: Merdialisation ?