Et le roi des gaules

Posted on 4 juin 2014

0


lgjmp72

« T’as vu. » Qu’elle dit la cigale à la fourmi. « La future Majesté catholique, Philippe VI portera les titres de roi d’Espagne, mais encore de roi de Castille, de Léon, d’Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaén, des Algarves, d’Algésiras, de Gibraltar, des Iles Canaries, des Indes orientales et occidentales, de l’Inde et du continent océanien, de la terre ferme et des îles des mers océanes, d’archiduc d’Autriche, de duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, de comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone, de seigneur de Biscaye et de Molina. »

« C’est quoi ça ? » Qu’elle répond la fourmi. « Le nouveau découpage des régions en Europe ? »

T’as oublié qu’il était aussi roi des Indes, mais un truc à peu près aussi saugrenu, en effet. Qu’elle dit ma chatte. Mais Philippe (ou Felipe) VI sera roi, c’est quand même mieux que simple président d’une république qui bat de l’aile.

Dis Tonton, tu crois qu’un roi ça peut faire la révolution !

M’étonnerais ! Mais heureusement qu’il n’est pas roi des gaules, le Felipe, parce que « gaule » venant du normando-picard « vaule », outre qu’il serait une grande perche aussi idiote qu’un bâton, il pourrait aussi être roi de la Normandie et de la Picardie réunies.

T’as rien pigé ! Le nouveau découpage des régions va regrouper la Picardie avec le Champagne des Ardennes, mais le roi d’Espagne et notamment duc ou comte d’une bonne partie de la Belgique, entre Brabant et Flandres, et qui s’en va chaque jour cultiver son cannabis, pardon donner à bouffer à son canari du côté de Gibraltar, ne sera jamais roi des Normands ni des Picards.

« Ouais, et si tu demandes aux corses, s’il leur faut un roi des belges, pardons des espagnols, tu crois que ça va leur plaire ? »

Bon, passons à un sujet autrement plus sérieux :

« Les poissons ne se connaissent pas de chef, et pourtant ils manoeuvrent en formations parfaites. Chaque poisson sent en permanence la présence de ses voisins, et respecte cet écart… » Extrait de Planète Océan, que Yann Arthus-Bertand et Michael Pitiot viennent de mettre en ligne à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnent.

Publicités
Posted in: Merdialisation ?