Tatouez-vous… mais en Tatouazie.

Posted on 16 juin 2014

0


lgjmp72

Vous connaissez la transestérification à l’hydroxyde de sodium ? Moi, je ne connaissais pas, mais c’est un procédé qui permet de fabriquer du Diester, un biocarburant à base d’ester méthylique d’huile végétale.

Pas étonnant que tes huiles végétales aient une odeur de pétrole ! Qu’elle dit ma chatte.

Bon, soyons sérieux, la petite bestiole, fabriquée en Chine et en peluche synthétique, qui fait figure de mascotte de la coupe du monde de foot, nommée Fuleco, ne ressemble en rien à l’animal qu’elle est sensée représenter et qui est un (ou une) tatou(e) à trois bandes.

FBL-WC2014-ESP-ITA-TRAINING

En dehors du fait que le (ou la) tatou en question (est-ce que l’on met un « e » lorsque l’on parle d’une tatoue ?) soit brésilienne et que lorsque vous l’emmerdez, elle se roule en boule comme un ballon…

FBL-WC2014-MASCOT

« Ou comme un hérisson. » Qu’elle dit la cigale, fine connaisseuse en bestiologie.

Bref, en dehors de ça, je ne vois pas pourquoi on l’a balancée (ou sans « e » si c’est un tatou) comme emblème synthétique de cette ineptie footballistique, qui ne lui ressemble même pas.

T’as rien pigé, alors je t’explique. Le (ou la) tatou(e) à trois bandes, bestiole brésilienne à été considérée comme une espèce disparue jusqu’en 1988, date où je ne sais qui l’a redécouverte. Mais elle est classée comme espèce « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Et pour cause, le bipède déforeste les forêts…

Evidemment ! Il ne va pas déforester les champs de maïs.

Déforeste les forets du nord du Brésil où elle crèche, pour y produire du bois de chauffage, y élever des vaches, ou y planter des champs de je ne sais quoi. Ah si ! des cultures de biocarburants.

« En utilisant la transestérification à l’hydroxyde de sodium pour les biocarburants ? » Qu’elle demande la fourmi.

« Il n’en sait rien. » Qu’il dit le chien.

Donc, l’habitat du et de la tatou(e) à trois bandes, aussi nommés tolypeutes tricinctus – je ne connais pas le féminin latinus – étant en voie d’extinction, il en est de même de la bestiole. Ce qui explique qu’une ONG de protection de l’environnement local et de la bestiole (locale aussi) a proposé d’en faire la mascotte des footeux, pour sensibiliser à sa disparition prochaine.

Bon, je résume la fin, parce qu’il va nous en faire cinq pages, le Jean-Mi. Les footeux ont bien pris le tatou tri-bandes (ou la) comme mascotte synthétique, mais comme ils l’ont transformé(e) en espèce de Mickey, personne ne la reconnait, et comme ils n’ont rien à secouer de la déforestation des forêts, ni de la disparition des bestioles qui y vivent. CQFD, les tatous continueront de claquer comme l’on se fiche de l’an 40.

Celui d’avant ou d’après la vraivolution ? Qu’il demande le neveu. Dit Tonton, t’en a pas marre de ton histoire de « e » ?

« Tu crois qu’ils vont nous transestérificationner aussi, les bipèdes ? » Qu’elle demande par internet, la cigale au tatou (qui en fait est une tatoue).

Photos : JAVIER SORIANO / AFP et MARK PAYNE-GILL / A CAATINGA / AF

Advertisements
Posted in: Raz-le-bol