De la disparition des rouquins

Posted on 8 juillet 2014

2


lgjmp72

Tout le monde connaît la chondrite qui ne fait ni référence aux bipèdes – il faudrait enlever le « h » -, ni n’est une maladie virale ou infectieuse, mais une simple météorite. En gros, un truc qui faisait hurler les gaulois quand le ciel leur tombait sur la tête.

Mais s’il y a différents types de chondrites, dont des chondrites de type L – à ne pas confondre avec des clondrites, que l’on ne connait pas encore – et des chondrites tout court, mais qui peuvent être longues et avec des queues lorsqu’on les voit tomber du ciel, il y a aussi des météorites qui ne sont pas des chondrites, mais qui sont simplement des objets mystérieux. Et pour cause, le bipède qui a aujourd’hui retrouvé et identifié 49000 météorites en marchant dessus – et qui ne lui sont donc pas tombées sur la tête – vient d’en trouver une que… Bien il ne sait pas ce que c’est sauf que c’est bien une météorite, d’où sa classification en météoritée mystérieuse.

Et pour couronner le tout, cette mystérieuse météore a été retrouvée en Suède où subsistent un roi et une reine – allez savoir pourquoi les suédois n’ont pas inventé la guillotine – mais elle serait la cause (pas la reine, la météore) de l’extinction des dinosaures.

J’explicite. Il y a environ 470 millions d’années (on n’est pas à une année prés), deux machins dans l’espace auraient collisionné leurs grains à spinelles, balançant tout un tas de leurs débris de grains sur terre ; débris (ou grains, si vous préférez) qui ont empoisonné les dinos, ce qui a fortement contribué à l’expansion des bipèdes, puisqu’à la même époque l’on constatait une forte expansion des poissons. Or, chacun sait qu’avant de descendre de son arbre, étant d’abord descendu du singe, le bipède était sorti de l’eau pour grimper sur l’arbre, après être descendu du poisson. C’est clair ?

La collision météoritique d’il y a 470 millions d’années a donc eu de multiples effet : la fin du règne des dinosaures (quoi que, allez savoir, il y avait des dinosaures bipèdes, et peut-être que la reine de Suède…), le développement de la pèche conséquemment à l’expansion des humanoïdes, et le réchauffement climatique étant donné que dès que l’humanoïde émet, il produit du CO2 et des gaz à effet de serre.

« Ouais, mais c’est où qu’il veut en venir ? » Qu’elle demande la cigale à ma chatte.

Ben ! A rien, c’est juste qu’il vient de lire dans le Monde que le réchauffement climatique pourrait provoquer la disparition des roux. Et comme il est rouquin, il se demande un peu…

jmpaour2012_1876

 

Publicités
Posted in: Merdialisation ?