Le billard gravitationnel

Posted on 25 juillet 2014

1


lgjmp72

Il parait qu’un jeu de billard gravitationnel peut arriver lors d’une interaction avec un trou noir, et que ce jeu peut arracher des étoiles d’une galaxie qu’une autre galaxie va absorber, mais en dehors de cela et de savants calculs mathématiques auxquels personne ne pige rien, on ne connaît pas les règles de ce jeu. 

Et comme il est aussi possible qu’il y ait autour des galaxies un halo, formé d’une matière incertaine, puisqu’on ne la connaît pas non plus, mais qui ferait que des galaxies puissent fusionner entre elles, donnant ainsi naissance à des miettes  galactiques, qui, elles-mêmes deviendront des géantes rouges dans le halo des galaxies – ce que l’on ne comprend pas plus que le jeu de billard gravitationnel…

Bref, si je comprends bien, il y a des jours comme ça, il vaut mieux jouer à la pétanque. Qu’elle dit ma chatte.

Oui ! Et la femtoseconde, contrairement à ce que l’on pourrait croire, n’est pas la femme de la seconde, elle est juste son (ou sa) milliardième. Ce qui n’a rien à voir – enfin je n’en sais rien – avec un jeu de billard.

« Et si vous cherchez un sens à ce texte ? Y’en n’a pas ! » Qu’il répond le neveu aux autres bestioles.

Mouais, mais je viens d’apprendre que les habitants du fameux 9-3, situé du côté de la Seine vers Saint-Denis étaient nommées séquano-dionysiennes ou dionysiens. Et comme je ne vois pas le rapport entre la flotte qui coule dans la Seine et Dionysos qui préférait boire du pinard, je vais impasser sur le billard gravitationnel, à moins que des géantes rouges ne viennent peupler ma nuit. Ce qui sera sans doute mieux que de lire les infos en ce moment.

72jmp mars2014_4185

Advertisements