Une seconde moins vingt avant le déluge

Posted on 30 juin 2015

0


lgjmp72

4,6 millions de dollars sont échangés sur les marchés financiers chaque seconde et comme nos météorologues ont décidé d’ajuster aujourd’hui le cours de la terre à celui du soleil en nous ajoutant une seconde dans cette journée qui en compte déjà 86.400, nos capitalistes vont pouvoir se goinfrer de 4,6 millions supplémentaires cette nuit.

Tu crois qu’ils sont à la solde des capitalistes, les météorologues ? Qu’elle demanderait ma chatte.

Peut-être, d’ailleurs, c’est le seul métier où l’on peut se tromper sans se faire virer par son patron, à part celui de patron bien sûr, et peut-être celui d’astrométronome, qui reste encore à inventer.

72calendrier03Bref, ce jour devrait-être un jour de liesse puisqu’il comptera 86.401 secondes, ce qui fait que lorsque j’écris à une seconde moins vingt, il nous en reste encore 22, et comme les flics font pause pastaga pour arroser cette mémorable seconde supplémentaire, il reste un court instant à quelques komikazes pour aller faire péter leurs congénères, avant qu’un in challa de machin les invite à fêter la seconde passée à grands coups de verges sur les vierges – ou l’inverse, tout dépend du cours du challa ce soir à wallstreet.

Alors arrosons cette bienvenue seconde – surtout pour nos capitalistes – et comme le disait Villon en désapprenant son latin de messe, magnons-nous parce demain la rose aura déclose.

Advertisements
Posted in: Merdialisation ?