Sainte Rita… (Cartes postales de Cancerland, reprise)

Posted on 12 septembre 2015

0


lgjmp72

Sainte Rita et Saint Métastases sont sur un un bateau… devinez qui tombera à l’eau le premier.

Sainte Rita, sauf si vous êtes enfant de grand patron du caca 40, destiné à devenir vous-même grand patron, dont les enfants… Bref, Sainte Rita, tout le monde la connaît, c’est la patronne des causes perdues, et pour cause, elle puait la Rita. Illuminée un jour par on ne sait trop quoi, elle voulut embrasser une statue du titi Jésus ; manque de bol, la statue portait une couronne d’épines qui lui piqua le front ; la piqure s’infecta tant qu’elle se mit à puer, et l’on dut exiler la sainte sur un bateau.

Saint Métastases, lui, est nettement moins connu, l’on sait seulement qu’il fut capable de générer tant de crabes que nos gamelles n’en puissent plus contenir, ni nos estomacs, ce qui fit qu’on l’exila lui aussi sur un bateau. Il n’en restait qu’un au port ce jour-là, celui justement où était déjà Sainte Rita ce qui fit qu’ils se retrouvèrent sur le même navire, et vogue la galère, à la flotte qu’on les envoya.

Evidemment, lorsque deux corniauds se retrouvent seuls sur une barque, soit ils font des petits, soit ils finissent par s’entretuer, ce qui est généralement le cas lorsque l’une sent mauvais, et que l’autre en arrive aussi à puer tout autant que les crabes qu’il engendre – ce qui complique d’ailleurs sa faculté de se reproduire ; c’est donc le second cas qui échut à nos deux corniauds lorsqu’ils furent contraints de se regarder nez à nez, coincés sur la même barque, d’ou le pourquoi de la question que nous nous posions au début : lorsque Sainte Rita et Saint Métastases sont sur un bateau, devinez qui noiera l’autre en premier.

« Et tu crois qu’avec des histoires aussi cloches, je vais encore endormir ce crétin de sultan longtemps avant qu’il ne me coupe la tête ? » Qu’elle demande Shéhérazade à ma chatte.

« Tu devrais plutôt écrire des chansons que tu chanteras lorsque l’hiver sera venu, mais toujours pas la révolution. » Qu’elle répond la cigale.

Bon, c’est fête de l’huma ce ouiquend, mais je n’irai pas parce qu’il y en a marre d’entretenir le train-train de vie de ces pseudos gauchos de communistes incapables de nous faire une révolution, noyés qu’ils sont dans le pastis. Même François, le pape, pas l’autre, va finir par devenir plus gauchiste qu’eux. Et d’ailleurs, j’ai un scoop, selon des sources bien informées, il s’apprête à canoniser Lenine.

« Euh ! T’es sûr que c’est pas Staline ? »

Non, lui, il est le suivant sur la liste. Mais si vous mettez Lenine et Staline sur un bateau…

« J’ai rien compris. » Qu’il dit le neveu. Et ça tombe bien parce que moi non plus.

72jmpjuill2015_4756

Advertisements
Posted in: Cancerland